Actualités

Toute l'actualité du regroupement, les bons coups des chercheurs et des étudiants, les événements et les annonces.

Safouane Khamassi, boursier de l’ISMER

 

Safouane Khamassi, maîtrise, UQAR/ISMER

Supervision : Dominique Robert (ISMER), Magella Guillemette (UQAR)

Le 28 mars dernier avait lieu la cérémonie des bousiers et boursières de l’UQAR 2017-2018. Safouane s’est vu remettre une bourse du corps professoral et des employés(es) de soutien de l'Institut des sciences de la mer (ISMER) pour des études en océanographie d’une valeur de 2000$. 

Toutes nos félicitations!

 

Voici un petit résumé du projet de recherche de Safouane :

Relation entre la croissance et la survie larvaire du maquereau bleu (Scomber scombrus) mesurée chez des juvéniles ingérés par le fou de Bassan

Safouane Khamassi1,2, Magella Guillemette3, Dominique Robert1,2

1Institut des sciences de la mer de Rimouski, Université du Québec à Rimouski

2Chaire de recherche du Canada en écologie halieutique

3Département de biologie, chimie et géographie, Université du Québec à Rimouski

 

Le maquereau bleu est un poisson pélagique migrateur qui fait l’objet d’une pêcherie importante dans le golfe du Saint-Laurent. Cependant, ce stock est considéré comme effondré depuis 2007. L’absence d’évènements de fort recrutement suite à la dernière forte cohorte de 1999 est un facteur important qui a limité le potentiel de rétablissement de ce stock. Il a été démontré pour ce stock que les forts évènements de recrutement résultent d’une combinaison de conditions favorisant la croissance rapide et de faibles pressions de sélection (i.e. mortalité par prédation) pendant les stades larvaire et juvénile. Ce projet vise à obtenir les maquereaux juvéniles de l’année capturés par un important prédateur, le fou de Bassan de l’île Bonaventure. La croissance larvaire des proies sera rétrocalculée à l’aide de l’analyse de la microstructure des otolithes, et cette trajectoire de croissance sera comparée à celles mesurées chez les larves capturées lors des suivis annuels de Pêches et Océans Canada, et chez des juvéniles d’un an capturés par les engins de la pêche commerciale. Présentement, une forte classe d’âge n’est détectée qu’au recrutement à la pêche commerciale (âge de deux ans pour le maquereau). Nos travaux visent à fournir les outils pour sa détection hâtive (i.e. l’année même de la ponte) afin d’optimiser l’évaluation et la gestion du stock. Il sera également possible de déterminer avec précision les périodes critiques dans la vie du poisson où les mécanismes de sélection pour la croissance rapide opèrent, ainsi que d’évaluer la pertinence d’utiliser un prédateur des jeunes stades de vie comme outil d’échantillonnage à des fins d’évaluations du stock de maquereau.